Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 23:00
 

  

cuisine 3Eté de Janvier 2002 - D'après mon écran, ça s'évapore à 40mm/jour et à 37°C en bas. C'est vraiment beaucoup – à hauteur des loyers en bordure de mer - . Depuis 3 semaines, je descends le moins possible au village; ici c'est volets clos et thé glacé : En boire un bol, en pisser deux ! Sur la pelouse, ça soulève un peu de poussière avec un bruit de carton sec.

Moitié de la journée à dormir volets clos...

 

... Aujourd'hui c'est dimanche. En bas de la maison, y'a du mouvement sur la piste. Des bagnoles en quête de fraîcheur et de curiosité. Les promeneurs n'hésitent pas à s'engager dans n'importe quel chemin, même privé, à une seule voie et en cul-de-sac. Soit deux fois la même poussière...

Justement, penser à vérifier l'eau de mes batteries. (Je note ça au crayon sur une page blanche de l'interminable bouquin de S. Fitzgerald sur lequel je pique du nez depuis un mois : Impossible de finir cette romance des quartiers aristocratiques de Boston...)

 

Au loin, une voix métallique, nasillarde : "A vot' droite, Monsieur Cherrier, élu du Congrès, 25 millions de revenus par an ! " Alors un chœur enthousiaste : "Hello, Monsieur Cherrieeeeer !"... Lentement, le haut-parleur se rapproche : " A vot'gauche, Monsieur Sagamore, vétérinaire pour vaches. Un  million de revenu par an"... et une voix enfantine : "Hello Monsieur Sagamooor". Je sursaute...

 

... rêvé ou quoi ? Mais la petite voix reprend "Hello, Monsieur Sagamore ! T'es là ? Y'a quelqu'un ? J'émerge du sommeil, le temps de trouver un paréo. Derrière le store, une petite gamine :

- Euh... Monsieur Sagamore... mon poney ? I'gratte du pied et i'se roule par terre depuis une heure. Ca fait peur ! Viens vite...

 

Dans la bagnole, j'ai embarqué quelques lambeaux de rêve : Hello Monsieur Sagamooor... J'en souris tout seul : (- Comment on dit déjà ?... Capitoli tarpeia proxim...*)

  La môme, inquiète, me regarde interloquée... Bref, j'ai encore dû aggraver mon cas !

 

* Y'a pas loin du Capitole à la roche tarpéienne !

 

-------------------------

 "Le Taoïsme ? Apprendre à chercher un dieu perdu dans l'herbe. (Jaccotet)

--------------------------

 

"Avec les élections, les mouches ont changé d'âne !..."

 

 

cuisine 4La crise européenne est arrivée à un point crucial, pendant que le cahos environnemental se précise doucement. Aveugles volontaires, nos dirigeants s’obstinent dans des politiques d’austérité alors que la crise provient des dérives de la finance et de l'absence d'une véritable solidarité européenne.

Le "Pacte budgétaire" a été élaboré par Merkozy pour corseter définitivement les politiques économiques, et imposer l'austérité au bénéfice bien compris de la Finance et contre les aspirations des gens normaux.

Encore faudrait-il que les gens normaux aient encore des aspirations... (Débat hégélien !) 

 

François Hollande se prépare à faire ratifier cette imposture par le Parlement nouvellement élu s’il parvient à faire adopter tout ou partie du "Pacte pour la croissance" qu’il propose aux autres dirigeants européens. Mais seul un débat démocratique avec une large participation populaire peut légitimement trancher sur des enjeux aussi essentiels – pour les deux générations à venir...

(D'après Attac)

 

- S'rait temps d'remettre le monde à l'endroit ! (Ds un mail...) 

 

 

-------------------------------------

Allez, quelques belles images... 

 

------------------------------------
L'Ecologiste ?
Celui dont les pensées, comme des alouettes
Vers les cieux le matin prennent un libre essor
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le language des fleurs et des choses muettes
(C. Beaudelaire - Elèvation)
Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Jules Renard avait une vision moins... disons idéaliste des alouettes (extrait du poème l'alouette)<br /> <br /> ...<br /> Mais écoutez comme j’écoute.<br /> Entendez-vous quelque part, là-haut, piler dans une coupe d’or des morceaux de cristal ?<br /> Qui peut me dire où l’alouette chante ?<br /> Si je regarde en l’air, le soleil brûle mes yeux.<br /> Il me faut renoncer à la voir.<br /> L’alouette vit au ciel, et c’est le seul oiseau du ciel qui chante jusqu’à nous.<br /> <br /> II<br /> <br /> Elle retombe, ivre-morte de s’être encore fourrée dans l’œil du soleil.
Répondre

Présentation

  • : Sagamore, le dernier des ploucs !
  • : La vie, c'est surtout les souvenirs qu'on en a. Vivre, c'est ce qui nous arrive quand on est absent, quand on est trop occupé à d'autres choses ! Donc prendre des notes, conserver des traces, trier les déchets pour pouvoir un jour m'étonner : "Mais bordel, comment suis-je donc arrivé là ?..." (Note 1991)
  • Contact

Au hasard des pages...

"L'Histoire est la science du malheur des hommes... Pas de malheurs, rien à raconter" (R. Quenaud)

"Les véritables victimes de Tchernobyl ? Elles ne sont pas encore nés."

(Un nuke3.0 allemand) :

 

« Le capitalisme est la croyance stupéfiante

selon laquelle les pires des hommes vont faire les pires choses

pour le plus grand bien de tout le monde »…

J.M.KEYNES

 

"- C'est quoi, une bonne mère ?

- Une femme que son mari va quitter" (F. Dolto)

 

"Rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue" ( Victor Hujo)

 

"Quelle est l'utilité d'une maison installée dans un merdier* invivable ? "

(D'après DH Thoreau qui écrivait "planète"...)

 

"Il nous faut créer une démocratie conforme aux marchés."

(A. Merkel -2011)

 

 

« Si le climat était une banque,

les pays occidentaux l'auraient déjà sauvé »

Discours d'Hugo Chávez

 

 Le Mal au nom du bien,

une des plus vieilles histoires du monde...

(Ds un bouquin...)

 

"Se réclamer d'une religion dispense-t-il de toute morale ?"

(Amin Maalouf, sur Fr. Inter)

 

"Dans une crèche,
les bébés considérés comme leaders
sont les plus gentils"
(H. Montagner)

 

 

"Quand l'eau est pure,

je lave ma tête.

Quand l'eau est trouble,

je lave mes pieds"

 (Wang Shu) 

 

"Quelle est donc cette nostalgie

qui réarme partout les monstres oubliés ?

Et ce siècle tout neuf, comment le peupler

autrement que de tous nos regrets ?"

Doris Evans

 

"Sonne les cloches qui peuvent encore sonner.

Oublies ton offrande parfaite.

Il y a une fissure en toute chose.

C'est par là que pénètre la lumière."

(Dans la dernière chanson de Léonard Cohen,)

 

 

"Le roi est nu !"

cria l'enfant.

(Hans Cristian Andersen)

  

"Que faire de sa soif, dans un pays sans eau ?

De la fierté, si toutefois le peuple en est capable"

(Henri Michaux- Poteaux d'angle) 

 

"Tu ne te conformera point

à ce monde qui t'entoure."

(Commandement mnémmonite) 

 

 

"je ne sais pas quelles armes seront utilisées

pour la troisième guerre mondiale, si elle a lieu.

Mais la quatrième se réglera à coups de massue."

(A. Einstein)

 

 

"Tout

dépend

de tout le reste." 

(Bouddha) 

 

"A la vie, on emprunte même les os"

(Pablo Neruda)

 

"Ca n'est pas radical d'essayer de sauver les derniers 5% de nos forêts.

Ce qui est radical, c'est d'en avoir coupé 95%."

(D. Mc Gwan, à Durban)

 

Partout, dans le droit des peuples,

existe le mot "pays"

Nulle part le mot "planète"

(ds un mail)

 

Assise dans le fossé,

elle mâche un brin d'herbe 

et regarde passer mes wagons de projets.

Sa manière de vivre...

le nom le plus secret de l'amour ! 

(Marie-1996)

 

"Entre être libre, ou rester calme,

il faut choisir"

(Thucydide - Ve S av JC) 

 

T'es loin d'êt' con,

mais y'a des fois où tu t'en rapproche...

(...Un ami !)

 

"Chaque mois, l'allumette se rapproche de la mèche..."

(J.Stiglitz. le triomphe de la cupidité - 2010)

 

C'était du temps où les mots

étaient du côté des choses...

 (M. Genevoix- En parlant de la guerre 14-18)


Mon métier, c'était vétérinaire,

Du moins je préfère le croire.

J’ai perdu  les enthousiasmes et les protections de mon métier,

Accessible à tout, je suis enfin libre.

  (Note - Mars 2001, à la retraite)

 

Tous les jours...

 

 

 

 

 

 

"Nous nommons notre régime Démocratie

car l’état s’y gouverne en fonction non pas d’un petit nombre,

mais de la majorité »

(Thucydide, II, 37)

 

"Ce qu'il y a d'encombrant dans la Morale,

c'est que c'est toujours la Morale des autres"

(Léo Ferré) 

 

"J'aime aller au marché

pour contempler toutes ces choses

dont je peux me passer."

(Socrate par Kornfield)

 

Certains préfèrent

le parfum de la rose à l'odeur du chou,

Ils pensent que sa soupe est meilleure...

(?)

 

 "Le bonheur ?...

Il vient souvent sonner à ta porte.

Seulement  voilà, toi t'es parti en visite,

dans tes projets, tes rêves,

tes peurs, tes illusions..."

(Marie -1998)