Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 08:00


"... il faut protéger les condors,
dit-il, mais le plus important  serait d'acquérir la conscience qui ferait que les condors soient sauvés... - Un proto-écologue" de 1878 (?)
 
Il aura fallu plus d'un siècle pour que cette "conscience" surgisse un peu partout sur la planète. Alors qu'en 35 ans, l'OMC et la financiarisation de la Terre ont déjà atteint leurs limites !...
Qu'est-ce qu'on perd comme temps !...
A l'occasion de son "changement de statut politique" , il semble que, sous la pression de diverses associations, la Calédonie s'apprêtent à prendre le virage de l'environnement...
Du moins dans les mots !

-------------------------- 
 
Autrefois on a mis les sardines en boîte. Maintenant, on y met l'océan...
J'ai piqué cette vidéo sur "Calédosphère.nc".
 
Si c'est des images de synthèse, c'est vachement bien fait !
Si c'est réel, j'trouve ces possibilités à la fois impressionnantes.. et inquiétantes : Nos gosses ne pourront-ils voir ces animaux que ds des aquariums somptueux ?.Reste leurs rôles pédagogiques...
 

.

 

Le Japon vient de solliciter un quota de chasse baleinière plus élevé pour 2012...

Après le tsunami du Japon, des espèces inconnues de grandes profondeurs ont été rejetées sur les plages. Des "techniciens" ont déjà estimé la valeur alimentaire et industrielles de ces animaux...

Deux mois après le tsunami, les courants marins ont entraînés des quantités de débris en haute mer. Un vaste dépotoir, visible par satellite, s'est formé dans le pacifique Nord. Des maisons, des voitures, des matériaux (plastique, fuel et produits chimiques) couvrent un surface estimée à plus de 10.000 ha... sans compter les résidus radioactifs toujours rejétés en mer. (dont le tritium H3, à courte période -12 ans-  mais qui s'intègre dans la physiologie à la place de H2 et condamne l'organisme à court terme...)

 

--------------------------------------------

 

Ce billet était écrit à la main au dos d'un tract anti-nucléaire. Il a été publiée dans "Amiba", un canard japonais pour ados ( comme "Jeune et jolie")

(Envoi de Jade et Violaine Mochizuki pour la traduction)

 

 

« Aidez-moi ! Je suis une élève de Minami-Soma, à Fukushima. J’ai perdu des amis lors du Tsunami, mes amis ont perdu leurs parents, ma meilleure amie est restée coincée à Minami-Soma parce que la pénurie d’essence l’a empêché de fuir.

Pour lui remonter le moral, je n’ai que le téléphone et les emails. Mes amis et moi nous nous battons maintenant avec notre peur de la radioactivité, mais nous sommes découragés.

A l’âge de 16 ans, je me prépare à la mort, je la sens qui s’approche, même si je devais en sortir, la peur de la radioactivité sera toujours à mes côtés.


Les hommes politiques, l’Etat, les mass-médias, les experts, les « boss » de la centrale nucléaire, tous sont nos ennemis, tous sont des menteurs.

La télévision parle de moins en moins de la centrale nucléaire. Toujours les mêmes photos du tsunami et les interviews sans cœur des mass-médias, des condoléances du bout des lèvres, un homme politique qui qualifie l’accident nucléaire de « catastrophe naturelle ».

Messieurs les politiciens, aidez-nous avec votre salaire et vos épargnes, arrêtez de vivre dans le luxe et aidez les victimes à survivre. Arrêtez de donner uniquement des ordres, arrêtez de nous regarder d’un endroit sûr, venez ici vous-même et aidez nous.

Nous…on nous a laissé tomber. Fukushima sera sans doute isolé, on nous laisse complètement tomber, c’est l’Etat qui nous tue, nous les victimes de la catastrophe, nous ne pardonnerons jamais à l’Etat de nous avoir laissé tomber, nous lui en voudrons pour toujours.

Voila ce que je voudrais dire à ceux qui lisent cette lettre : vous ne savez jamais quand une personne que vous chérissez disparaîtra. Imaginez que la personne avec laquelle vous riez maintenant disparait l’instant suivant. Soyez désormais plus attentifs à votre entourage.

Maintenant, l’école où nous avons passé notre jeunesse s’est transformée en morgue. Des personnes qui ne bougeront plus jamais sont allongées dans la salle où nous avons fait du sport et pratiqué nos activités de club.
 

Comment puis-je faire connaitre la réalité au plus grand nombre de personnes possible ?

Je serais heureuse si au moins une personne lit ce message.

Après avoir réfléchi, je me suis permis d’écrire ce message.

Pardonnez-moi et je vous remercie

 

 

lettre d'Ameba

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Sagamore, le dernier des ploucs !
  • : La vie, c'est surtout les souvenirs qu'on en a. Vivre, c'est ce qui nous arrive quand on est absent, quand on est trop occupé à d'autres choses ! Donc prendre des notes, conserver des traces, trier les déchets pour pouvoir un jour m'étonner : "Mais bordel, comment suis-je donc arrivé là ?..." (Note 1991)
  • Contact

Au hasard des pages...

"L'Histoire est la science du malheur des hommes... Pas de malheurs, rien à raconter" (R. Quenaud)

"Les véritables victimes de Tchernobyl ? Elles ne sont pas encore nés."

(Un nuke3.0 allemand) :

 

« Le capitalisme est la croyance stupéfiante

selon laquelle les pires des hommes vont faire les pires choses

pour le plus grand bien de tout le monde »…

J.M.KEYNES

 

"- C'est quoi, une bonne mère ?

- Une femme que son mari va quitter" (F. Dolto)

 

"Rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue" ( Victor Hujo)

 

"Quelle est l'utilité d'une maison installée dans un merdier* invivable ? "

(D'après DH Thoreau qui écrivait "planète"...)

 

"Il nous faut créer une démocratie conforme aux marchés."

(A. Merkel -2011)

 

 

« Si le climat était une banque,

les pays occidentaux l'auraient déjà sauvé »

Discours d'Hugo Chávez

 

 Le Mal au nom du bien,

une des plus vieilles histoires du monde...

(Ds un bouquin...)

 

"Se réclamer d'une religion dispense-t-il de toute morale ?"

(Amin Maalouf, sur Fr. Inter)

 

"Dans une crèche,
les bébés considérés comme leaders
sont les plus gentils"
(H. Montagner)

 

 

"Quand l'eau est pure,

je lave ma tête.

Quand l'eau est trouble,

je lave mes pieds"

 (Wang Shu) 

 

"Quelle est donc cette nostalgie

qui réarme partout les monstres oubliés ?

Et ce siècle tout neuf, comment le peupler

autrement que de tous nos regrets ?"

Doris Evans

 

"Sonne les cloches qui peuvent encore sonner.

Oublies ton offrande parfaite.

Il y a une fissure en toute chose.

C'est par là que pénètre la lumière."

(Dans la dernière chanson de Léonard Cohen,)

 

 

"Le roi est nu !"

cria l'enfant.

(Hans Cristian Andersen)

  

"Que faire de sa soif, dans un pays sans eau ?

De la fierté, si toutefois le peuple en est capable"

(Henri Michaux- Poteaux d'angle) 

 

"Tu ne te conformera point

à ce monde qui t'entoure."

(Commandement mnémmonite) 

 

 

"je ne sais pas quelles armes seront utilisées

pour la troisième guerre mondiale, si elle a lieu.

Mais la quatrième se réglera à coups de massue."

(A. Einstein)

 

 

"Tout

dépend

de tout le reste." 

(Bouddha) 

 

"A la vie, on emprunte même les os"

(Pablo Neruda)

 

"Ca n'est pas radical d'essayer de sauver les derniers 5% de nos forêts.

Ce qui est radical, c'est d'en avoir coupé 95%."

(D. Mc Gwan, à Durban)

 

Partout, dans le droit des peuples,

existe le mot "pays"

Nulle part le mot "planète"

(ds un mail)

 

Assise dans le fossé,

elle mâche un brin d'herbe 

et regarde passer mes wagons de projets.

Sa manière de vivre...

le nom le plus secret de l'amour ! 

(Marie-1996)

 

"Entre être libre, ou rester calme,

il faut choisir"

(Thucydide - Ve S av JC) 

 

T'es loin d'êt' con,

mais y'a des fois où tu t'en rapproche...

(...Un ami !)

 

"Chaque mois, l'allumette se rapproche de la mèche..."

(J.Stiglitz. le triomphe de la cupidité - 2010)

 

C'était du temps où les mots

étaient du côté des choses...

 (M. Genevoix- En parlant de la guerre 14-18)


Mon métier, c'était vétérinaire,

Du moins je préfère le croire.

J’ai perdu  les enthousiasmes et les protections de mon métier,

Accessible à tout, je suis enfin libre.

  (Note - Mars 2001, à la retraite)

 

Tous les jours...

 

 

 

 

 

 

"Nous nommons notre régime Démocratie

car l’état s’y gouverne en fonction non pas d’un petit nombre,

mais de la majorité »

(Thucydide, II, 37)

 

"Ce qu'il y a d'encombrant dans la Morale,

c'est que c'est toujours la Morale des autres"

(Léo Ferré) 

 

"J'aime aller au marché

pour contempler toutes ces choses

dont je peux me passer."

(Socrate par Kornfield)

 

Certains préfèrent

le parfum de la rose à l'odeur du chou,

Ils pensent que sa soupe est meilleure...

(?)

 

 "Le bonheur ?...

Il vient souvent sonner à ta porte.

Seulement  voilà, toi t'es parti en visite,

dans tes projets, tes rêves,

tes peurs, tes illusions..."

(Marie -1998)