Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 21:00

 

 

 

amour-fille-et-vache-copie-1.jpgJe fus confronté très tôt à la souffrance animale, comme d'autres l'ont été à la misère, à la maladie ou à la guerre. Toute ma vie, j'ai été aux premières loges de la sauvagerie, de la négligence, de la bêtise ou l'ignorance, au détriment de toutes les espèces domestiques et sauvages.   En matière de maltraitances d'origine humaines, j'ai de quoi tenir un blog morbide (comme dans Marche et crève) A quoi bon un tel listing, une telle humiliation ?...

 

En élevage, la condition animale s'est beaucoup aggravée, dans l'indifférence générale ! Mais je peux aussi témoigner de gestes de dévouement et de compassion étonnants... 

 

Un cas banal et anodin : Le petit gosse qui met un élastique autour du cou d'un chiot, en guise de collier. Et qui oublie de l'enlever. Souvent, le chiot grandit sans que l'élastique invisible ne casse. Et quelques temps plus tard, le chien pue, tousse et à un comportement bizarre. Dissimulé sous les poils, un sillon à peine sanguignolant, mais vilain et profond de 3 à 5 cm dans la chair autour du cou... depuis des mois !

 

Le cas le plus mémorable (en Calédonie) : Une nuit, et sur requête de la gendarmerie, j'ai été amené à identifier une carcasse sans tête (dépouillée, démembrée, évicèrée et congelée) dans le coffre d'une voiture. J'ai mis 5 minutes à reconnaître... un gros chien destiné à la consommation ! Et les 2 autres carcasses, plus petites, en étaient aussi...

 

Je me suis toujours astreint à ne jamais juger ni enquêter sur les circonstances ou les personnes en cause (sauf sur réquisition judiciaire)

1) Dans ces moments, y'a d'autres actions concrètes et prioritaires. Ca calme la rogne... 

2) La personne qui m'a prévenu ou intervenue n'a aucune raison d'être vilipendée. Je me suis borné à écouter les informations utiles et partager l'indignation (ou la honte) qui ne doit pas être découragée.

 



Quant aux suites à donner à la malveillance imbécile, j'en laissais le soin  à des associations (SPANC) plus compétentes, auxquelles j'envoie un chèque de temps en temps...

 

Et pourquoi pas vous, si vous l'pouvez ?...

 

RIB-SPANC.jpg

  

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> Encore une souffrance animale ...<br /> <br /> hé Sagamore, t'as sauté le 14 février, le jour de la Sein Valentin !<br /> <br /> On fait tout pour les chiens, rien pour les humains.<br /> C'est nous les mal aimés !<br /> (au plus j'aime mon chien, au moins j'aime les humains)<br /> je vais finir par voter à gauche !<br /> <br /> Règle ton chronomètre.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Grrrr !... Ce matin, j'me suis levé du pied gauche... pas d'bon poil !<br /> <br /> Des Organisme Génétiquement Sélectionné pour l’amour des animaux objets.<br /> Objet de domination : assis, couché, nonosse …<br /> Objet d’affection transférée : fais pipi …<br /> <br /> Combien de ses animaux prédateurs ne connaissent que le bout de leur chaine, les quatre murs d’une fosse ou le fond d’un fût rouillé.<br /> Ou sont nourris, habillés, pourris comme ne le seront jamais certains de nos enfants.<br /> <br /> Ce matin je suis mal foutu, triste nuit.<br /> Nous avons passé la soirée, portes closes, avec une sono réglée pour couvrir le fond sonore.<br /> à l’heure de dormir, pas de salut. 2 h, 3 h … plus d’espoir.<br /> Le calme du mont mou, c’est une utopie.<br /> La pollution sonore galope au rythme du déboisement<br /> Ce sont 30 chiens et une dizaine de propriétaires d’OGS qui affirment aimer les animaux, mais n’ont aucune notion de la nécessité d’éduquer et de s’éduquer quand on désire s’offrir un chien.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> D'ailleurs, grosse offensive de la SPANC contre les maltraitances aux zanimaux. Leur affiche est un peu destinée aux bobos qui aiment leurs animaux, pas sûr que ça toute une majorité ici mais<br /> l'idée y est...<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Sagamore, le dernier des ploucs !
  • : La vie, c'est surtout les souvenirs qu'on en a. Vivre, c'est ce qui nous arrive quand on est absent, quand on est trop occupé à d'autres choses ! Donc prendre des notes, conserver des traces, trier les déchets pour pouvoir un jour m'étonner : "Mais bordel, comment suis-je donc arrivé là ?..." (Note 1991)
  • Contact

Au hasard des pages...

"L'Histoire est la science du malheur des hommes... Pas de malheurs, rien à raconter" (R. Quenaud)

"Les véritables victimes de Tchernobyl ? Elles ne sont pas encore nés."

(Un nuke3.0 allemand) :

 

« Le capitalisme est la croyance stupéfiante

selon laquelle les pires des hommes vont faire les pires choses

pour le plus grand bien de tout le monde »…

J.M.KEYNES

 

"- C'est quoi, une bonne mère ?

- Une femme que son mari va quitter" (F. Dolto)

 

"Rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue" ( Victor Hujo)

 

"Quelle est l'utilité d'une maison installée dans un merdier* invivable ? "

(D'après DH Thoreau qui écrivait "planète"...)

 

"Il nous faut créer une démocratie conforme aux marchés."

(A. Merkel -2011)

 

 

« Si le climat était une banque,

les pays occidentaux l'auraient déjà sauvé »

Discours d'Hugo Chávez

 

 Le Mal au nom du bien,

une des plus vieilles histoires du monde...

(Ds un bouquin...)

 

"Se réclamer d'une religion dispense-t-il de toute morale ?"

(Amin Maalouf, sur Fr. Inter)

 

"Dans une crèche,
les bébés considérés comme leaders
sont les plus gentils"
(H. Montagner)

 

 

"Quand l'eau est pure,

je lave ma tête.

Quand l'eau est trouble,

je lave mes pieds"

 (Wang Shu) 

 

"Quelle est donc cette nostalgie

qui réarme partout les monstres oubliés ?

Et ce siècle tout neuf, comment le peupler

autrement que de tous nos regrets ?"

Doris Evans

 

"Sonne les cloches qui peuvent encore sonner.

Oublies ton offrande parfaite.

Il y a une fissure en toute chose.

C'est par là que pénètre la lumière."

(Dans la dernière chanson de Léonard Cohen,)

 

 

"Le roi est nu !"

cria l'enfant.

(Hans Cristian Andersen)

  

"Que faire de sa soif, dans un pays sans eau ?

De la fierté, si toutefois le peuple en est capable"

(Henri Michaux- Poteaux d'angle) 

 

"Tu ne te conformera point

à ce monde qui t'entoure."

(Commandement mnémmonite) 

 

 

"je ne sais pas quelles armes seront utilisées

pour la troisième guerre mondiale, si elle a lieu.

Mais la quatrième se réglera à coups de massue."

(A. Einstein)

 

 

"Tout

dépend

de tout le reste." 

(Bouddha) 

 

"A la vie, on emprunte même les os"

(Pablo Neruda)

 

"Ca n'est pas radical d'essayer de sauver les derniers 5% de nos forêts.

Ce qui est radical, c'est d'en avoir coupé 95%."

(D. Mc Gwan, à Durban)

 

Partout, dans le droit des peuples,

existe le mot "pays"

Nulle part le mot "planète"

(ds un mail)

 

Assise dans le fossé,

elle mâche un brin d'herbe 

et regarde passer mes wagons de projets.

Sa manière de vivre...

le nom le plus secret de l'amour ! 

(Marie-1996)

 

"Entre être libre, ou rester calme,

il faut choisir"

(Thucydide - Ve S av JC) 

 

T'es loin d'êt' con,

mais y'a des fois où tu t'en rapproche...

(...Un ami !)

 

"Chaque mois, l'allumette se rapproche de la mèche..."

(J.Stiglitz. le triomphe de la cupidité - 2010)

 

C'était du temps où les mots

étaient du côté des choses...

 (M. Genevoix- En parlant de la guerre 14-18)


Mon métier, c'était vétérinaire,

Du moins je préfère le croire.

J’ai perdu  les enthousiasmes et les protections de mon métier,

Accessible à tout, je suis enfin libre.

  (Note - Mars 2001, à la retraite)

 

Tous les jours...

 

 

 

 

 

 

"Nous nommons notre régime Démocratie

car l’état s’y gouverne en fonction non pas d’un petit nombre,

mais de la majorité »

(Thucydide, II, 37)

 

"Ce qu'il y a d'encombrant dans la Morale,

c'est que c'est toujours la Morale des autres"

(Léo Ferré) 

 

"J'aime aller au marché

pour contempler toutes ces choses

dont je peux me passer."

(Socrate par Kornfield)

 

Certains préfèrent

le parfum de la rose à l'odeur du chou,

Ils pensent que sa soupe est meilleure...

(?)

 

 "Le bonheur ?...

Il vient souvent sonner à ta porte.

Seulement  voilà, toi t'es parti en visite,

dans tes projets, tes rêves,

tes peurs, tes illusions..."

(Marie -1998)