Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 04:00

 

Et Dieu
surprenant Adam et Eve
leur dit
Continuez je vous en prie
Ne vous dérangez pas
Faites comme si je n'existais pas...

(J. Prévert)

--------------- 

 

 

 

 

... la photo (un peu déformée ci-dessous) date d'un demi-siècle.

Dans les années 1960, on ne considérait pas encore le shopping comme du développement personnel ! Dionne Warwick chantait Walk on by (Passe ton chemin) ce qui était plus distingué que le Casse-toi, pauv'con  d'un président de la République ! A l'époque, personne n'imaginait ce qui allait arriver : des gosses fichés dès 3 ans à la maternelle, les biens collectifs privatisés et des services publics bradés à quelques copains, etc... Des trucs que même un chef Kanaque 2.0 n'oserait inscrire dans le droit coutumier de Ouegoua...

 

Bref, en ce temps-là, le "progrès" n'était pas synonyme de marketing, le futile ou la corrida n'étaient pas encore entrés au patrimoine culturel du pays... On ne broyait pas encore les poussins mâles vivants pour en faire de la farine. Tous les animaux étaient soignés, qu'ils soient de compagnie, de travail ou de rente; j'avais même décidé d'en faire mon métier, et donc passer des bacs et ma jeunesse à préparer divers concours... et j'en ai pris pour 40 années plus ou moins cohérentes...

 

 Ecole toulouse 1964 

 

 

1965 - Ecuries de l'Ecole véto à Toulouse. Une 60aine de chevaux en attente de soins ou de traitements. Une cohorte d'étudiants de tous les niveaux accompagne le prof d'un box ou d'une stalle à l'autre. On est encore dans le mandarinat d'avant 68. Poser des questions, prendre des notes, se montrer,... Nous, les 2eme année, étions relégué à la périphérie du groupe des plus anciens; on était là pour assurer la contention, porter les seringues, faire la claque ou se faire engueuler...

Seuls quelques privilégiés pouvaient participer... Et un matin, de loin, j'ai entendu le prof, impératif :

- Cette bête doit bouger ! Pas de repos pour le rhumatisant. A sortir deux fois par jour. Qui s'en occupe ? J'attends...

.... Pour s'occuper d'un cheval, pas beaucoup de volontaires, même parmi les grandes gueules. Les chevaux ne suscitent pas l'enthousiasme des futurs vétérinaires : Un cheval, c'est gros, ça tape, c'est réputé dangereux ! Les propriétaires viennent rarement le voir et donc pas beaucoup de remerciements à en attendre (ni de gratifications...) Un cheval, c'est imprévisible au caractère, au pronostic et aux soins médicaux. La preuve ? C'est le seul animal dans lequel on plante des clous...

Le maître-mandarin s'impatiente (On n'est pas encore en Mai 68)

- Personne pour s'occuper de ce cheval ?... Alors je vais dev...

- Moi, Monsieur...

... sans réfléchir ! Pourquoi me suis-je retrouvé en tête à tête pendant plusieurs mois avec Fra Diavolo ?

D'après mes notes, parce que ce cheval était beau ! Pas gentil, pas joli, pas mignon,  cette bête était simplement belle. Je connaissais la force et la complicité des chevaux, mais je découvrais soudain de la beauté, cette grâce ni ancienne ni moderne, qui nait du flirt entre le monde réel et l'imagination (selon Schiffter).  Et moi, noyé parmi tous ces phillistins, j'ai soudain opté pour l'esthétique...

J'allais avoir 21 ans et ce matin-là, j'entrai enfin de plein pied dans mon futur métier. L'animal que j'avais sous les yeux cristallisait tous les fantasmes de mes 10 brumeuses de pension, des longues studieuses de prépa, des 20 songeuses... pendant lesquelles j'ai vécu avec les idées des autres. Je n'ai jamais oublié que les animaux furent les plus vieux compagnons de mes rêves. Et maintenant, j'y étais enfin : Cette bête unique allait dépendre de moi seul ! Et j'ai demandé à un ami de nous prendre en photo...

 

- ... Pas de repos pour le rhumatisant...

 Je le sortais 2 fois par jour, le matin tôt ou entre 2 cours. On trottait partout ensemble, sur les pelouses de l'école et dans les talus du bord du Touch. A cause de ce cheval, je me suis inscrit dans un club d'équitation au Vigoulet-Auzil. Des heures de tape-cul pendant lesquelles un moniteur alcoolique nous enseignait le noble art ! Ainsi, pendant plusieurs mois, j'appris le cheval, l'intérieur et l'extérieur, le passé et le futur, le visible et l'invisible....

 

Aujourd'hui, un demi-siècle plus tard, quand j'éteins mon ordinateur, je me lève avec une grimace...

- ...Pas de repos pour le rhumatisant

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
J'ai beaucoup aimé. Attention cependant de ne pas faire trop de pub à Sarko car tu pourrais le faire revenir...(sans rire)
Répondre

Présentation

  • : Sagamore, le dernier des ploucs !
  • : La vie, c'est surtout les souvenirs qu'on en a. Vivre, c'est ce qui nous arrive quand on est absent, quand on est trop occupé à d'autres choses ! Donc prendre des notes, conserver des traces, trier les déchets pour pouvoir un jour m'étonner : "Mais bordel, comment suis-je donc arrivé là ?..." (Note 1991)
  • Contact

Au hasard des pages...

"L'Histoire est la science du malheur des hommes... Pas de malheurs, rien à raconter" (R. Quenaud)

"Les véritables victimes de Tchernobyl ? Elles ne sont pas encore nés."

(Un nuke3.0 allemand) :

 

« Le capitalisme est la croyance stupéfiante

selon laquelle les pires des hommes vont faire les pires choses

pour le plus grand bien de tout le monde »…

J.M.KEYNES

 

"- C'est quoi, une bonne mère ?

- Une femme que son mari va quitter" (F. Dolto)

 

"Rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue" ( Victor Hujo)

 

"Quelle est l'utilité d'une maison installée dans un merdier* invivable ? "

(D'après DH Thoreau qui écrivait "planète"...)

 

"Il nous faut créer une démocratie conforme aux marchés."

(A. Merkel -2011)

 

 

« Si le climat était une banque,

les pays occidentaux l'auraient déjà sauvé »

Discours d'Hugo Chávez

 

 Le Mal au nom du bien,

une des plus vieilles histoires du monde...

(Ds un bouquin...)

 

"Se réclamer d'une religion dispense-t-il de toute morale ?"

(Amin Maalouf, sur Fr. Inter)

 

"Dans une crèche,
les bébés considérés comme leaders
sont les plus gentils"
(H. Montagner)

 

 

"Quand l'eau est pure,

je lave ma tête.

Quand l'eau est trouble,

je lave mes pieds"

 (Wang Shu) 

 

"Quelle est donc cette nostalgie

qui réarme partout les monstres oubliés ?

Et ce siècle tout neuf, comment le peupler

autrement que de tous nos regrets ?"

Doris Evans

 

"Sonne les cloches qui peuvent encore sonner.

Oublies ton offrande parfaite.

Il y a une fissure en toute chose.

C'est par là que pénètre la lumière."

(Dans la dernière chanson de Léonard Cohen,)

 

 

"Le roi est nu !"

cria l'enfant.

(Hans Cristian Andersen)

  

"Que faire de sa soif, dans un pays sans eau ?

De la fierté, si toutefois le peuple en est capable"

(Henri Michaux- Poteaux d'angle) 

 

"Tu ne te conformera point

à ce monde qui t'entoure."

(Commandement mnémmonite) 

 

 

"je ne sais pas quelles armes seront utilisées

pour la troisième guerre mondiale, si elle a lieu.

Mais la quatrième se réglera à coups de massue."

(A. Einstein)

 

 

"Tout

dépend

de tout le reste." 

(Bouddha) 

 

"A la vie, on emprunte même les os"

(Pablo Neruda)

 

"Ca n'est pas radical d'essayer de sauver les derniers 5% de nos forêts.

Ce qui est radical, c'est d'en avoir coupé 95%."

(D. Mc Gwan, à Durban)

 

Partout, dans le droit des peuples,

existe le mot "pays"

Nulle part le mot "planète"

(ds un mail)

 

Assise dans le fossé,

elle mâche un brin d'herbe 

et regarde passer mes wagons de projets.

Sa manière de vivre...

le nom le plus secret de l'amour ! 

(Marie-1996)

 

"Entre être libre, ou rester calme,

il faut choisir"

(Thucydide - Ve S av JC) 

 

T'es loin d'êt' con,

mais y'a des fois où tu t'en rapproche...

(...Un ami !)

 

"Chaque mois, l'allumette se rapproche de la mèche..."

(J.Stiglitz. le triomphe de la cupidité - 2010)

 

C'était du temps où les mots

étaient du côté des choses...

 (M. Genevoix- En parlant de la guerre 14-18)


Mon métier, c'était vétérinaire,

Du moins je préfère le croire.

J’ai perdu  les enthousiasmes et les protections de mon métier,

Accessible à tout, je suis enfin libre.

  (Note - Mars 2001, à la retraite)

 

Tous les jours...

 

 

 

 

 

 

"Nous nommons notre régime Démocratie

car l’état s’y gouverne en fonction non pas d’un petit nombre,

mais de la majorité »

(Thucydide, II, 37)

 

"Ce qu'il y a d'encombrant dans la Morale,

c'est que c'est toujours la Morale des autres"

(Léo Ferré) 

 

"J'aime aller au marché

pour contempler toutes ces choses

dont je peux me passer."

(Socrate par Kornfield)

 

Certains préfèrent

le parfum de la rose à l'odeur du chou,

Ils pensent que sa soupe est meilleure...

(?)

 

 "Le bonheur ?...

Il vient souvent sonner à ta porte.

Seulement  voilà, toi t'es parti en visite,

dans tes projets, tes rêves,

tes peurs, tes illusions..."

(Marie -1998)