Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 02:00

 

 Poulinage au petit matin +

 Juin 1969. Assis sur la pelouse, odeur d'herbe coupée, tiédeur d'un matin. Chirac venait d'être nommé ministre de l'Agriculture et à l'Ecole Vétérinaire de Toulouse, c'était les oraux de fin d'année. Ultime épreuve et fin d'Université. Je n'étais pas plus serein que les autres de ma promo. On se présentait au jury quand on se sentait prêt. Matière après matière, les exams s'étiraient sur un mois. Législation, zootechnie, botanique et agronomie, pharmacie, viande et anapath... Hier, en médecine bovine, ça n'avait pas été fameux [Tout ce que la vache ne transforme pas en bouse sera fait Homme (lait, viande, cuir, os...)]

  

J'attendais mon tour en Médecine, le gros morceau ! Ensuite, ça serait bye-bye l'école, la pension, les internats, les concours, les exams et les colles. Une vingtaine d'années de ma vie : Faut que tu travailles bien, pour plus tard... Plus tard, c'était maintenant. Tourner la page sans retour ! (Ce dont tout le monde avait conscience sans en parler.)

 

Venus de toute la France et du monde, la promo allait se disperser aux quatre vents. A cette époque, quand on évoquait "l'espérance de vie", on ne parlait pas d'annuités ni de points de retraite. On percevait vraiment de l'Espérance de vivre. Le monde changeait et l'aube nouvelle ne serait plus comme avant (la musique, les fringues, les gens, les idées... l'enthousiasme !) Cinquante ans après, ça vibre encore...

 

A mon tour d'aller plancher : Une ou deux questions au choix, un quart d'heure de préparation pour le topo de 30 à 45 minutes. Quitte ou double. La nuit précédente avait été blanche à cause du bordel comme savent en faire les Bretons : Ils avaient terminé leurs oraux et la communauté armoricaine avait bruyamment fêté la "quille" en ville. A leur retour dans les couloirs de la cité, la bagarre était inéluctable entre bosseurs de dernière minute et bretons bourrés. Jusqu'à sortir les fusils ! Beaucoup d'entre nous pratiquions le ball-trap (sur pigeons d'argile) dans le cadre de l'Ecole, et certains détenaient des armes de tir dans les chambres. L'occasion était vraiment trop mémorable. Des vitres et des peintures en avaient violemment pâtis...

 

Tôt ce matin j'avais fait un détour par le buffet que l'intendant gardait en libre-service toutes les nuits d'exams. En passant au courrier du bureau des entrées, il y avait un panneau :

"Messieurs les étudiants sont priés de déposer les armes et les munitions à la conciergerie. Elles leur seront restituées à la fin  des épreuves..."

  

.... Ainsi, après une vingtaine d'années en milieu protégé, nous serions armés pour l'avenir... "Armés" est-il le mot ? Nous avions un métier dans la tête et pas d'emprunts à la banque. Dehors, les vaches mangeaient encore de l'herbe, je savais sortir un poulain vivant... C'était juste un an après le printemps 1968 !

  

Comment en étions-nous arrivés là, sans ordinateurs, ni Facebook ?...

----

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
D'accord sur l'espionnage informatique :<br /> En 45 jours de surfing intensif, je me suis trouvé 14 cookies inconnus (dont 3 ont induit des listings commerciaux)
Répondre
P
"Armés" est-il le mot après avoir vaincu les " zorro " de fin d’année.<br /> "Comment en étions-nous arrivés là, sans ordinateurs, ni Facebook ?...<br /> <br /> Admirez la transition :<br /> <br /> N’identifiez pas vos amis sur facebook!<br /> <br /> Vie privée ... de liberté sur Face book<br /> Qu'on fasse une recherche sur Google ou qu'on se serve de réseaux sociaux, nos données personnelles sont collectées, notamment à des fins commerciales ou pour des raisons d’ordre judiciaire.<br /> Vous me direz : « Je n'ai rien à cacher ou à me reprocher »<br /> Sachez que la collecte de données personnelles est un véritable fichage des citoyens pouvant leur être préjudiciable quand les circonstances et la technologie changent.<br /> Les sites sont équipés de « plug-ins » établissant des passerelles entre tous les fichiers. Il s’agit par exemple du bouton « j’aime » sur Facebook ou Twitter, ou de la géolocalisation des<br /> smartphones.<br /> Cette collecte permanente se nourrit de détails anodins aboutissant à la création de profils extrêmement précis pour chaque utilisateur.<br /> « peu importe que mes données soient conservées » pensez-vous ?<br /> il ne vous reste alors qu'à espérer qu’elles ne soient pas utilisées à un usage qui vous échappe, sur le moment (mœurs, politique, religion, révolution, etc ... ). Les gouvernements changent et des<br /> informations inoffensives aujourd’hui , peuvent être exploitées à des fins discriminatoires demain.<br /> Elles ne dorment pas sur Facebook, à quoi servirait-il d’entretenir la gestion de fichiers sinon ?<br /> ... elles sont bel et bien exploitées, récupérées et même piratées.<br /> Que penser du projet de loi française (qui n’a pas abouti) visant à instaurer le fichier des « gens honnêtes » ?<br /> En pensant que les gens honnêtes n’ont rien à craindre, vous niez sans le savoir votre propre vie privée. Vous acceptez de livrer vos moindres pensées, faits et gestes. Vous estimez qu’il ne<br /> peuvent être considérés immoraux ou illégaux, car ils émanent d’un jugement qui vous est personnel. Mais toute information divulguée par vos soins peut être reprise par un correspondant connu ou<br /> anonyme et les informations publiées seront appréciées selon l’air du temps. Le message suivant qui émane d’un internaute est accompagné de photos des personnes inscrites sur son site de<br /> rencontres. Elles ignorent que leur portrait est largement diffusé à chaque communication.<br /> <br /> ... C’est Sebastien, Juste pour te dire que tes amis s'éclatent sur « ........» Rejoins-nous !<br /> <br /> ci-après 12 photo que Sagamore va censurer ...<br /> <br /> C’est le paradoxe des réseaux sociaux !<br /> La protection de l’anonymat semble préoccuper le plus grand nombre. On constate, pourtant que ces mêmes personnes utilisent les réseaux pour divulguer leur profil allant jusuq’auxmoindres détails<br /> de leur vie privée.<br /> Les réseaux sociaux sont pourtant tournés vers la « propagande » et c’est celle-ci qui en assure le succès.<br /> Tout en protestant contre le non-respect de la vie privée, les internautes participent activement à la dissémination de leurs informations personnelles.<br /> Pourquoi accepter que ces réseaux conservent tous vos messages ou vos courriels ? Sachez aussi qu’ils ne peuvent être supprimés.<br /> Ce sont des conversations Skype qui ont servi sur le plan judiciaire à produire des accusations contre Kim Dotcom Schmitz PDG de Megauplaud.<br /> Facebook a été mis en demeure de changer ses pratiques. voir :<br /> <br /> La compagnie Yahoo offre un guide aux autorités publiques pour leur faciliter la consultation des données privées de ses abonnés !<br /> En Europe, le droit en la matière reste flou, incomplet, et a déjà posé problème en raison<br /> de l'hégémonie américaine sur Internet.
Répondre

Présentation

  • : Sagamore, le dernier des ploucs !
  • : La vie, c'est surtout les souvenirs qu'on en a. Vivre, c'est ce qui nous arrive quand on est absent, quand on est trop occupé à d'autres choses ! Donc prendre des notes, conserver des traces, trier les déchets pour pouvoir un jour m'étonner : "Mais bordel, comment suis-je donc arrivé là ?..." (Note 1991)
  • Contact

Au hasard des pages...

"L'Histoire est la science du malheur des hommes... Pas de malheurs, rien à raconter" (R. Quenaud)

"Les véritables victimes de Tchernobyl ? Elles ne sont pas encore nés."

(Un nuke3.0 allemand) :

 

« Le capitalisme est la croyance stupéfiante

selon laquelle les pires des hommes vont faire les pires choses

pour le plus grand bien de tout le monde »…

J.M.KEYNES

 

"- C'est quoi, une bonne mère ?

- Une femme que son mari va quitter" (F. Dolto)

 

"Rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue" ( Victor Hujo)

 

"Quelle est l'utilité d'une maison installée dans un merdier* invivable ? "

(D'après DH Thoreau qui écrivait "planète"...)

 

"Il nous faut créer une démocratie conforme aux marchés."

(A. Merkel -2011)

 

 

« Si le climat était une banque,

les pays occidentaux l'auraient déjà sauvé »

Discours d'Hugo Chávez

 

 Le Mal au nom du bien,

une des plus vieilles histoires du monde...

(Ds un bouquin...)

 

"Se réclamer d'une religion dispense-t-il de toute morale ?"

(Amin Maalouf, sur Fr. Inter)

 

"Dans une crèche,
les bébés considérés comme leaders
sont les plus gentils"
(H. Montagner)

 

 

"Quand l'eau est pure,

je lave ma tête.

Quand l'eau est trouble,

je lave mes pieds"

 (Wang Shu) 

 

"Quelle est donc cette nostalgie

qui réarme partout les monstres oubliés ?

Et ce siècle tout neuf, comment le peupler

autrement que de tous nos regrets ?"

Doris Evans

 

"Sonne les cloches qui peuvent encore sonner.

Oublies ton offrande parfaite.

Il y a une fissure en toute chose.

C'est par là que pénètre la lumière."

(Dans la dernière chanson de Léonard Cohen,)

 

 

"Le roi est nu !"

cria l'enfant.

(Hans Cristian Andersen)

  

"Que faire de sa soif, dans un pays sans eau ?

De la fierté, si toutefois le peuple en est capable"

(Henri Michaux- Poteaux d'angle) 

 

"Tu ne te conformera point

à ce monde qui t'entoure."

(Commandement mnémmonite) 

 

 

"je ne sais pas quelles armes seront utilisées

pour la troisième guerre mondiale, si elle a lieu.

Mais la quatrième se réglera à coups de massue."

(A. Einstein)

 

 

"Tout

dépend

de tout le reste." 

(Bouddha) 

 

"A la vie, on emprunte même les os"

(Pablo Neruda)

 

"Ca n'est pas radical d'essayer de sauver les derniers 5% de nos forêts.

Ce qui est radical, c'est d'en avoir coupé 95%."

(D. Mc Gwan, à Durban)

 

Partout, dans le droit des peuples,

existe le mot "pays"

Nulle part le mot "planète"

(ds un mail)

 

Assise dans le fossé,

elle mâche un brin d'herbe 

et regarde passer mes wagons de projets.

Sa manière de vivre...

le nom le plus secret de l'amour ! 

(Marie-1996)

 

"Entre être libre, ou rester calme,

il faut choisir"

(Thucydide - Ve S av JC) 

 

T'es loin d'êt' con,

mais y'a des fois où tu t'en rapproche...

(...Un ami !)

 

"Chaque mois, l'allumette se rapproche de la mèche..."

(J.Stiglitz. le triomphe de la cupidité - 2010)

 

C'était du temps où les mots

étaient du côté des choses...

 (M. Genevoix- En parlant de la guerre 14-18)


Mon métier, c'était vétérinaire,

Du moins je préfère le croire.

J’ai perdu  les enthousiasmes et les protections de mon métier,

Accessible à tout, je suis enfin libre.

  (Note - Mars 2001, à la retraite)

 

Tous les jours...

 

 

 

 

 

 

"Nous nommons notre régime Démocratie

car l’état s’y gouverne en fonction non pas d’un petit nombre,

mais de la majorité »

(Thucydide, II, 37)

 

"Ce qu'il y a d'encombrant dans la Morale,

c'est que c'est toujours la Morale des autres"

(Léo Ferré) 

 

"J'aime aller au marché

pour contempler toutes ces choses

dont je peux me passer."

(Socrate par Kornfield)

 

Certains préfèrent

le parfum de la rose à l'odeur du chou,

Ils pensent que sa soupe est meilleure...

(?)

 

 "Le bonheur ?...

Il vient souvent sonner à ta porte.

Seulement  voilà, toi t'es parti en visite,

dans tes projets, tes rêves,

tes peurs, tes illusions..."

(Marie -1998)