Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 14:00

 

 

aigle-americain

                            (J'ignore qui est ODON, l'auteur de cette photo qui est superbe !)

 

Je crois qu'il s'agit-là d'une femelle  : Elle a le sourcil marqué et du khol autour des yeux - c'est pas une connerie... 

 

 

 Là, après la tempête, on est dans la neige... A voir le matin tôt en Calédonie, avant 13 h.
 



Dans la journée, un opérateur est à son écran. Il peut déplacer ou focuser la caméra. C'est ainsi qu'on peut observer ces oiseaux de très près,leurs nourriture  et le paysage alentour. Il y a une rivière en bas du nid, et des pâturages avec du bétail et des chevaux...
 
A un moment, (de la nuit en Calédonie)  il y avait 201.609 observateurs à travers le monde...
J'ai lu qu'il existe des nids de près de 2 tonnes, et qui furent habités par des générations successives pendant 70 ans.
Le plus souvent, ces nids s'écroulent sous leur propre poids...
Et qu'il s'agit-là de gypaètes (pas de plumes sur les serres) et non d'aigles qui ont les serres recouvertes de plumes...

(A suivre : Vous avez aimé le film "Enc... d'kanak", vous adorerez la suite 2. Y'en a 5...)
Partager cet article
Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 01:00

raptor-iowa.jpg

 

 

 

Je surveille ce couple d'aigles depuis plusieurs jours (et nuits - Ca m'passionne !)

Les petits s'engraissent très vite. Il sont nourris surtout le matin (entre 7 et 9 h en Calédonie)

Le compagnon apportent des truites, un chat mort sur la route, des rats (ou souris)

Et faut voir la technique de nourrissage...

 

Il est visible de nuit avec la cam infra-rouge (que les oiseaux ne percoivent pas)

Mais un aigle de cette espèce est capable de lire " Les Nouvelles Calédoniennes" à 800- 1000m !

(Ce qui est très intéressant pour lui, à cause de la rubrique des "chiens écrasés"...)

 

 

 

  Je pense que l'un des petits est en train de mourir : la position, le rejet du parent...

Dès qu'il ne bougera plus, il sera passé par dessus bord ! 

(Ca devrait faire réfléchir nos députés à propos de la vie chère...)

-----------------------

 

Le lendemain, tout va bien :

Les 3 aiglons sont nourris et en forme. (Un lapin ?)

Les oeufs peuvent éclore à plusieurs jours d'intervalle (1 semaine)

D'où la différence de taille

Le nid date de 2007. Il pèse (estimé) environ 1000 Lbs.

Ce couple a déjà fait 11 aiglons en 4 ans... 

 


 

... Parfois il y a plus de 200.000 voyeurs sur ces images de par le monde...

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 17:00

 

 

 

... Du Japon, je fais suivre, sans commentaires. 

 

"Salutations à ma très chère Famille et à mes Amis,

 

AB1257~Boy-On-Mt-Fuji-PostersLes événements ici à Sendai ont été plutôt surréels. Mais je me sens bénie d'avoir des amis merveilleux ici qui m'aident énormément. Depuis que ma hutte mérite encore plus son nom, je suis hébergée chez une amie. Nous partageons nos vivres comme l'eau, la nourriture et un chauffage d'appoint au kérosène. La nuit nous dormons alignés dans une pièce, nous mangeons à la lumière des bougies, nous nous racontons des histoires. C'est chaleureux, amical et beau. Pendant la journée nous nous aidons les uns les autres à nettoyer ce qui reste de nos maisons. Les uns sont dans leurs voitures, regardant les informations sur l'écran de navigation, les autres font la queue pour avoir de l'eau potable lorsqu'une source devient disponible. Si quelqu'un a de l'eau courante dans sa maison, il le signale à ses voisins par une affiche ; ainsi ceux qui le désirent peuvent venir remplir leurs sceaux et leurs bidons.

 

Chose étonnante ici où je suis, on ne pille pas et il n'y a pas de bousculade dans les queues. On laisse les portes d'entrée ouvertes, parce que c'est moins dangéreux en cas de nouveaux tremblements de terre. Les gens ne cessent de répéter, "Ah, c'était comme ça autrefois lorsque nous nous aidions les uns les autres." La terre continue de trembler. La nuit dernière il y avait des secousses toutes les quinze minutes. Les sirènes sonnent continuellement et les hélicoptères survolent la ville en permanence.

 

Hier soir nous avions de l'eau courante pendant quelques heures, et maintenant nous avons de l'eau durant une demie journée. L'électricité est revenue cet après-midi. Nous sommes toujours privés de gaz. Mais tout ceci est par secteur. Certaines personnes sont dépannées, d'autres pas. Personne n’a pu se laver depuis plusieurs jours. L'hygiène nous manque, mais il y a pourtant des choses plus importantes que cela. J'aime le fait d'être réduit aux essentiels. De vivre complètement au niveau de nos instincts, de l'intuition, de prendre soin des autres, de ce qui est nécessaire pour la survie, pas seulement pour moi, mais pour tous.

 

D'étranges univers parallèles apparaissent. Les maisons sont détruites dans certains endroits, et au milieu on trouve une maison avec futons (édredons) ou le linge qui sèche au soleil. On voit des gens qui font la queue pour l'eau et la nourriture, et en même temps on voit d'autres gens qui promènent leur chien. Tout ceci a lieu simultanément.

Il y a des moments inattendus de beauté, comme le surprenant silence pendant la nuit. Il n'y a pas de voitures. Il y a personne dans la rue. Et le ciel la nuit est parsemée d'étoiles. Normalement je peux voir seulement deux étoiles, mais maintenant le ciel entier est rempli d'étoiles. Les montagnes de Sendai sont solides et avec l'air vivifiant nous pouvons voir leurs silhouettes majestueuses contre le ciel de nuit. Et les Japonais eux-mêmes sont si merveilleux. Chaque jour je retourne à ma hutte pour vérifier l'état des choses, et maintenant d'envoyer cet e-mail depuis que l'électricité est revenue, et je trouve de la nourriture et de l'eau laissées sur le pas de la porte. Je n'ai aucune idée qui les a laissés, mais ils sont là.

 

De vieux messieurs avec des chapeaux verts vont de maison à maison pour voir si tout le monde va bien. Les gens parlent aux étrangers, leur demandant s’ils ont besoin d'aide. Je ne vois pas de signes de la peur. La résignation, oui, mais la peur ou la panique, non. On nous a dit qu'il y aura des post-sécousses et même d'autres tremblements de terre importants, et ceci pendant au moins un mois ou plus. Et nous ressentons la terre continuer à trembler, des roulements, des secousses et des bourdonnements. Je me sens bénie d'habiter une partie de Sendai qui est en surélévation, un peu plus solide que d'autres parties de la région. Jusqu'à maintenant ce quartier est relativement épargné. La nuit dernière l'époux d'une amie est revenue de la campagne, nous apportant de l'eau et de la nourriture. Une bénédiction de plus.

Il me semble en ce moment que je prends conscience à travers l'expérience directe qu'il y a, en effet, une gigantesque étape Cosmique évolutionnaire qui a lieu sur la terre entière en ce moment même. D'une manière pas tout à fait claire, à fur et à mesure que j'expérimente les évenements qui ont lieu au Japon maintenant, je peux ressentir mon coeur s'ouvrir très grand. Mon frère m'a demandé si j'avais l'impression d'être toute petite en raison de tout ce qui se passe ici. Non, je n'ai pas cette impression. Au contraire, j'ai l'impression de faire partie de quelque chose qui est beaucoup plus grand que moi. Cette vague de naissance (mondiale) est difficile, et en même temps magnifique."

 

Anne

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 04:00
 
 
 
"La plus atroce des souffrances que l'on puisse faire à un homme, disait-il, c'est de nier qu'il souffre"

 

  Note 2002 - ... à propos du FN au 2eme tour.... 

  

  

  

  

  Qui avale une noix d'coco fait confiance à son cul !

Mais qui grimpe dans les arbres ne peut se fier qu'à lui-même...

 

 

 
 
 
 Cette vidéo rafraîchit un détail (plus modeste) de ma légende personnelle :

 

... Etant gosse à la campagne, j'allais "dénicher" = grimper dans les arbres, piquer des œufs au nid et les revendre pour quelques sous à des collectionneurs, des éleveurs amateurs ou à l'instit' de l'école pour des TP  du certif'...

Je m'étais spécialisé dans les nids de geais et de petits oiseaux, car les corbeaux, les pies ou les corneilles nichaient très hauts dans les yeuses et les fayards*. Aussi cette "cueillette" beaucoup plus lucrative, était dangereuse; c'était donc réservé aux gros balèzes de 11-13 ans... 

 

Un matin, assis sur une branche pas très haut, j'étais assez proche d'un nid. Il me suffisait de tendre le bras pour ramasser un ou deux œufs à l'aveuglette. C'est ainsi que je mis la main sur une couleuvre en train de digérer sur place. Et ce fut le casse-gueule d'une dizaine de mètres, et le retour à cloche-pieds vers le village, cabossé, griffé  ... 
... Plus que l'engueulade du grand père, la surprise d'une couleuvre dans la main m'a vacciné du dénichage à vie...
 
* Fayard = le hêtre (fagus sylvatica)
--------------------------------------
 
 ... Au-delà de la crainte du manque, les besoins essentiels restent peu nombreux, une fois supprimés la compétition et l'accumulation.
Note - 1991. Au 6e jour sous l'sac à dos...
 
  -----------------------------
Non, je ne reparlerai pas de Frogier.
Mais après la Yougoslavie, le Soudan, le Ruanda,. et aujourd'hui la Lybie... je me demande pour quoi sont (grassement) payés les fonctionnaires des Nations Unies ?... Et du même coup,  je doute de la valeur  réelle d'une "classification au patrimoine de l'Humanité"  par l'UNESCO ? Tout ça ne n'fait pas sérieux...
 
A la radio, je n'écoute plus que le radio-guidage des bagnoles depuis mon lit. Et la météo à la télé... (Ou India a love story... pour la culture générale !)))
Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 04:00

 

 

D'abord, je m'excuse au nom de l'OPT pour le cafouillage dans la publication de la Newsletter précédente ! Ma connexion asthmatique ne cesse de tousser... et je m'envoie 10 fois la même chose ! (De l'extérieur j'en reçois parfois autant...)

  ----------------------------------------------

Une précision dans l'article précédent (Grrrr !) :

Les abeilles en essaim qui vole ne piquent jamais, même réputées les plus  teigneuses (souche africaine,...) Mais gare aux abeilles de l'essaim qui sont isolées ou qui marchent au sol ! Faire évidemment gaffe aux abeilles en ruches et se méfier des guêpes au nid à moins de 20m...

 

Quelques uns d'entre nous pratiquent la randonnée à cheval. Ils savent que la rencontre fortuite avec un nid de guêpes locales fait partie des histoires qu'on se raconte encore 6 mois plus tard au coin du feu...

Ils savent aussi (a posteriori) que leur cheval les avait pourtant bien prévenus 30m plus tôt.

 

Sam et les guêpesPersonnellement, j'ai noté qu'en passant près d'un nid de guêpes à cheval, j'ai écopé de 6 ou 10 piqûres douloureuses, alors que ma monture effrayée n'avait qu'une seule piqûre ou même aucune... Entre cheval et guêpes, y'a-t-il a un pacte de non-agression ? 

(De même avec les puces que l'on ne trouvent jamais sur un cheval*...)

 

Ci-joint, Sam en liberté et indifférent, à quelques mètres d'une galette de cire bien habitée... J'ai même vu une jument heurter de son dos un nid très bas dans la totale indifférence de tous ! Chaque fois que j'ai observé une envenimation sur un cheval en liberté, il s'agissait, à coup sûr, d'un mille-pattes coincé sous le cheval couché dans l'herbe ou sur litière (vu l'impact des deux crocs sous le ventre ou la cuisse...)

 

Le cheval sous la selle ne s'énerve-t-il que pour prévenir qu'à 30m, le cavalier va dérouiller et qu'alors lui-même prend des risques ?...

 

Chacun sait que le venin d'une guêpe ou d'une abeille est "thermo-labile" à 52°, une t° supportable. Approcher une cigarette allumée de la piqûre fait instantanément cesser la douleur (mais pas l'enflure pendant 3-4 jours) Ce même procédé est valable pour beaucoup de venins animaux (raie, ex-copine, mille-pattes, "rascasse", sorcières,...)

--------------------------

*Une manière simple et écologique de débarrasser le chien de ses puces, c'est de le faire dormir sur un tapis de selle, ou d'en tapisser la niche... Le chien de ville apprécie modérément le tapis de selle : Le frictionner au crottin ??... 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 22:00

Bon ! pas d'panic, c'est encore moi qui m'suis emmêlé les pinceaux ds un message précédent...

----------------------------------------------

Que ce soit les pyramides, les cathédrales... Mais aussi pour acquérir du savoir, affiner les compétences ou construire de (vraies) fortunes... 

  "La durée aime ce qui se construit lentement "

  M. Serres - Le contrat naturel 

----------------------------

 

Le faré s'écroule... 001

  Ce faré avait fait son temps.

  Construit pièce par pièce, il figure déjà au cadastre de 1943.  

 Je l'ai détruit il y a 2 mois. Il avait mon âge... 

 

 

 

----------------------------

  A 10 km de là, ces 2 maisons ont été construites en 3 semaines

et elles sont payables sur 15-20 ans !

 

maison jumelle retreciSi ces deux voisins ont une seule télé, un seul chiotte, une seule voiture et une seule femme, ça serait encore plus "économique"...

  

Ce qu'on ne voit pas sur la photo, c'est le creek discret (où s'abreuvaient les chwos de Leyraud) qui passe tout près de là. A la prochaine crue, les familles se tremperont-elles le cul dans la même eau ? 

 

Quand, à une occasion, j'ai fait remarquer à Monsieur le Maire les risques de tels entassements, il m'a répondu que, comme tous les z'ors, je ne comprenais rien à la vie en Calédonie, qu'en tribu, les gens sont les uns sur les autres, que la promiscuité, c'est culturel...

  Estomaqué, j'ai fermé ma gueule. Ce gros lourd ne voit-il pas l'évidence : En tribu, le "culturel" inclut aussi de l'espace, de la forêt pour la fraîcheur du jardin, le calme des réconciliations, le silence des amours ou à la chasse alimentaire... 

Tandis qu'ici, béton, routes, coaltar et bagnoles, c'est la chaleur des nuits, les bandes braillardes, l'ennui alcoolisé ou les coups merdiques qui se tirent sur le siège arrière des bagnoles...

 

Monsieur le Maire ne va pas tarder à s'apercevoir du changement : Quand l'espace est vaste, la confiance est immense. (Jean Monet) 

 Note - Septembre 2004

 

De la tribu au lotissement social, est -ce un "progrès" social ? Je crois que c'est un changement brutal de civilisation... et les secousses qui vont avec : Squat, violences, chômage, perte des répères, paupérisation, endettement,... comme chez les z'ors des banlieux dans les années 50  et le bordel actuel 

-------------------------

  Le fléau du siècle : L’asphaltage et le bétonnage !

Béton et asphalte prolifèrent sur notre terre. Sous l'avancée pétrifiante et mortifère de ces sinistres tapis disparaît ce qui hier encore était un verger, un pâturage, un coin de forêt ! On a tous connu de ces endroits naturels aujourd'hui rabotés et recouverts en quelques heures pour une éternité (?).

  - Awa, Sagamore, les plages... Et si on bétonnait les plages ? Pas de sable dans les godasses et ça f'rait quand même plus propre, non ?

 

La superficie gagnée chaque année par cette marée grise et noire est si effrayante qu'à chaque fois, je m'insurge...  

De l'asphalte dehors, mais aussi de l'asphalte en nous. N'est-il pas menaçant, l’asphaltage de nos terres intérieures, les coupes sombres dans la forêt de nos imaginaires, la dictature technologique, la lente fossilisation de nos pensées, le coffrage de notre esprit... le bétonnage de nos âmes ?

 

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 23:00

 

 

.... puis l’endimanché s’enlundit.

  Ce matin... 

 

 

L’homme s’inquiète de la disparition de l’éléphant.

Et si, effectivement l'espèce humaine était en train de perdre la vue ?...

 Hier soir

 

 

Le sens véritable de la vie consiste à planter des arbres à l’ombre desquels on n’aura probablement pas le loisir de se mettre.

Nelson Henderson

 

 

Beurk !… drôle de goût…

Dans la poubelle, l'emballage : F..dus : grat... d'aub...

(Ouf, y'a l'dessin dessus.)

Si j'avais crû un instant décongeler la bouffe du chat,

je lui eus immédiatement fait des excuses au nom de mon espèce ! 

 Hier matin 

 

Au détour du chemin, pas de chance, un tigre.

Il rugit en me voyant et se dispose à bondir.

Je souris dédaigneusement.

– Laisse-moi te rappeler, mon chaton, que c’est toi qui es en voie d’extinction !

 

 Deux roussettes sont suspendues côte à côte :   

- Tu redoutes la vieillesse, toi ?

- Non, l'incontinence...

 ? 

 

img49eee273b906dNon seulement ce couple de râles me laisse la jouissance de son jardin,

mais il pousse la délicatesse et la discrétion jusqu’à se retirer dès qu'à poil, j’y parais.

 

 

 

  

Massacre de Guernica – 26 avril 1937

 

 Picasso Guernica2

Le haupgruppenfurher SS Abrecht demande à Pablo Picasso :

- C'est vous qui avez fait ça ?

- Non, c'est vous !

  

  -------------------------------------

 

Héhé ! Un p'tit plaisir : Faire un noeud coulant avec le fil de ma connexion - Y pendre le directeur et le président de l'OPT ! Comble de bonheur : Les mettre à côté de l'aut' président, çui-là qui bouge tout seul... Grrrr !

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 23:00

 

 

 

Après ma mort, la Terre continuera de tourner, me dit-on. Alors ça, entre nous, j'demande à voir...

 

Note – Mai 2008

------------------------------------

 

Ca a dû se passer vers la fin des années 70.

Je le sais maintenant, mais à cette époque, j'étais trop occupé par mes petites affaires : mon boulot, mes emprunts, mes amours, les ampoules de mes pieds... C'est à ce moment-là que l'existence des gens s'est cassé en deux. Qui s'est aperçu de la fracture ?

 

 De Néenderthal jusqu'à l'après-guerre, ce fut le temps des ploucs. Leurs existences variées et séculaires reposaient d'abord sur une sobriété naturelle (toute relative).  Les ploucs ont disparu en même temps que leurs repères traditionnels qui constituaient la politique de civilisation*, celle dont parle E. Morin. C'est au nom de cette politique que jamais les ploucs d'hier n'auraient élu un Mitterand trop florentin, ou un Sarkosi qui s'avèrerait complètement psychotique...

 

 

 En lieu et place des ploucs naissait un monde de surabondance, de  désillusions, d'aliénation et d'exil. Avec Internet, voici venu le temps de l'intelligence artificielle qui nous relie au monde entier, qui contribue à la crétinisation générale et à l'abêtissement insidieux et standardisé qui nous consterne à chaque instant ! Aujourd'hui, l'utopie du progrès ne se maintient que par l'addiction à une consommation outréee, à la subordination au lucre et à l'argent-finance. A part les spéculateurs, qui pariera encore longtemps sur l'imposture de la "modernité" et sur une croissance éternelle ?  

 

Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l'humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. "Cultiver son jardin" ou s'adonner à n'importe quelle activité créatrice d'autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l'asservissement de la personne humaine.

 

 

* repris par... notre honte présidentielle ! 

--------------------------

 

... La "décolonisation" comme objectif politique ne concernent plus seulement quelques peuples. Tôt ou tard, chacun devra retrouver et assurer son indépendance alimentaire et culturel. Il en va de sa survie, de la dignité individuelle et de l'humanisme pour tout l'monde ! Depuis qu'il n'y a plus de "pilote dans l'avion", les grands changements commencent à la marge, par l'enthousiasme visionnaire de quelques uns repris par le courage du plus grand nombre...

  

Note 2007 - Discussion autour de la mondialisation

-----------------------------  

 

pakistan2Hier encore, le problème était de savoir quelle planète allait-on laisser à nos enfants ?

Un demi-siècle plus tard, certains s'interrogent : Quels enfants va-t-on laisser à la planète ?

 

Note 2008.

 

----------------------------------------

La pub qui fait flipper l'Amérique...

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 00:00

 

 

Sensiblerie et sentimentalisme sont des mots péjoratifs pour sensibilité.

La sensiblerie est à la sensibilité ce que le technocrate est au technicien. La sensiblerie est le défaut de celui qui n'est pas un professionnel : A un journaliste qui l'interrogeait sur telle mesure qui allait créer du chômage et des pauvres, Raymond Barre répondit : "Je vous en prie, pas de sensiblerie !"

 

Ceux qui sont scandalisés par la vue d'un animal égorgé et qui se débat pendant de longues minutes font preuve, non de sensibilité mais de sensiblerie. Mais l'égorgeur, kasher ou halal, qui adore ses enfants, fait alors preuve de sensibilité, lui...

 

C'est par sensiblerie que j'ai échoué à tous les travaux pratiques de "viandes" en abattoir, au point de risquer le redoublement et finalement, d'en être exempté après 4 échecs successifs.

  -------------------------------------------------------------  

 

abattage halal 2Les rites alimentaires religieux sont nés, à une certaine époque de l’histoire, pour préserver les populations d’un risque d'intoxication. Bien que présentées sous des arguments confessionnels, c'est l’hygiène qui fut à l’origine de ces codifications nutritionnelles. Au Proche-Orient,  c’est essentiellement la consommation de porc qui fut proscrite, car la viande dégradée peut devenir toxique en cas de forte chaleur. C’est donc bien par souci d’empêcher les croyants de s’empoisonner que furent édictés ces principes.

 

Dans l’islam, halal désigne ce qui est permis pour le musulman, contrairement au harâm, qui est l'interdit. Ainsi, pour que la viande soit halal, il faut que l’animal soit égorgé vivant (non anesthésié ou assommé), la tête tournée vers La Mecque, et qu’un fidèle prononce des paroles sacrées. (Seule exception à la règle, le poisson.)

 

Jusque-là, tout est compatible avec la réalité... d'il y a 1000 ans ! 

Ce qui l’est moins, c’est le principe même de la fast-food. Animaux issus d’élevages intensifs, nourris avec des aliments artificiels et traités chimiquement. Le bœuf engraissé aux produits de synthèse, le poulet en batterie, les hormones, les antibiotiques, les conservateurs, tout cela, en principe, est harâm (interdit). Le halal ne devrait être accordé qu’après vérification rigoureuse de la traçabilité de l’animal sacrifié et de ses conditions de croissance. En un sens, le concept du halal est de protéger le peuple contre les dérives de la société. Au niveau de l’alimentation, lui est interdit tout ce qui se détourne de la nature et qui peut lui faire du mal. Dans cet esprit, le fast-food concentre tous les interdits que stipule la loi islamique, à commencer par réduire l’acte alimentaire à une banale ingurgitation de produits édulcorés dans un délai réduit à son maximum pour réaliser un maximum de profits. Voici quelques mustahab (recommandations) fixés par l’islam pour que le repas soit halal :

- Laver les deux mains avant de prendre un repas.
- Après avoir pris un repas, il faut se laver les mains et les sécher.
- Il convient de prendre des petits morceaux de nourriture.
- Il faut mastiquer les aliments à fond.
- Il faut prolonger la durée de la prise d'un repas.

 

Sur le plan sanitaire, pas besoin d’être savant pour constater les dégâts de l'obésité due à cette bouffe. Alors quel label religieux accorder ou non à la malbouffe ? Si l’islam ou le judaïsme sont cohérents, ils doivent décréter le fast-food interdit à tous leurs pratiquants. Aucun Quick ou Mc Do ne peuvent donc valablement être considéré comme halal ou kasher au regard du Coran ou de la Thora, car les aliments que l’on y vend ne respectent pas la loi de Dieu, c’est-à-dire, pour un croyant, de la nature. Ce précepte devrait donner à réfléchir à notre société. Cessons de nous focaliser sur le doigt qui montre le danger pour nous attaquer directement à la cause du danger.

Halal, catho ou casher, le fast-food reste de la merde

 

En Calédonie, la viande "halal" est importée de Nlle Zélande. Mais un "imam" officie à l'OCEF pour en assurer la... traçabilité !

 

Quel fondamentalisme relancera le cannibalisme, le vrai, le pur, celui des origines ?

Partager cet article
Repost0
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 23:00

A propos de la "kermesse" annuelle du Parti Socialiste :

 

Interrogé sur les "dégâts" provoqués par les ours dans les troupeaux de moutons, je me souviens de la réponse de L. Fabius :

 -... au lieu d'ours carnivores, il suffirait de relâcher des ours herbivores...

 

C'est bien connu, un homme politique doit répondre à tout, même n'importe quoi, même aux questions qu'on n'lui pose pas !

 

----------------------------

 Farmer plowing

 Ces chevaux sont des croisements arabe-barbe qui travaillent à la voix (les oreilles...)

  

Le paysan ou le cultivateur font le même métier que l'agriculteur ou l'exploitant agricole. Mais le paysan appartient au pays, à la ferme qui sent la terre, le vent et le fumier... L'exploitant est lié à l'exploitation qui sent le pétrole, la chimie et le papier. L'un, archaïque, travaillait avec la Nature et façonnait les paysages. L'autre est un industriel qui se préoccupe de rentabilisation, de quintal à l'hectare. Ses revenus dépendent de la bourse et des subventions. Pour lui, la nature est un obstacle dont il convient de venir à bout.

 

Dans un pays pauvre, il y a des paysans. Dans un pays riche, il n'y a que des exploitants agricoles. De l'un à l'autre, ce qui a été évacué, c'est la Nature.

C'est pourquoi l'exploitant agricole revendique politiquement la qualité de paysan. Mais sur un formulaire administratif, le terme exploitant sous-entend une technologie de bon aloi alors que paysan n'est plus une profession.

 

Accessoirement, paysan est une insulte alors que l'exploitant agricole est un challenger qui devra faire ses preuves...

(Notes 1970)

 

----------------------------------

 

... Les enfants et les adultes ne sont pas les seuls à savoir qu'on les regarde et à sentir immédiatement la qualité et l'intention d'un regard. Les animaux perçoivent également la façon dont nous les voyons, avec quelle qualité d'esprit et de cœur. Avec de la peur ou avec de la joie ? [...] Et les femmes bien entendu, connaissent l'agression dépersonnalisante, chosifiante, parfois prédatrice d'un certain regard masculin non atténué par la prévenance et le respect de la souveraineté d'autrui...

(Notes 1983)

 

--------------------------------------

Début août, les Wede sont virés de la tribu d'Unia par les Djawari. Motif : Ils sont des kanaques d'origine étrangère. L'information a-t-elle fait tilt chez notre agité présidentiel ? Trois jours plus tard, des roms de France sont expulsés comme "français d'origine étrangère" ! C'est ce qu'on appelle une politique de civilisation !

 

Je me demande si, dans quelques années, nos braves caldoches ne deviendront pas expulsables de l'hexagone pour les mêmes raisons...

 

- N'empêche que si tout l'monde vire tout l'monde, il va falloir remplacer la notion de Nationalité par celle de Traçabilité ...

   

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Sagamore, le dernier des ploucs !
  • : La vie, c'est surtout les souvenirs qu'on en a. Vivre, c'est ce qui nous arrive quand on est absent, quand on est trop occupé à d'autres choses ! Donc prendre des notes, conserver des traces, trier les déchets pour pouvoir un jour m'étonner : "Mais bordel, comment suis-je donc arrivé là ?..." (Note 1991)
  • Contact

Au hasard des pages...

"L'Histoire est la science du malheur des hommes... Pas de malheurs, rien à raconter" (R. Quenaud)

"Les véritables victimes de Tchernobyl ? Elles ne sont pas encore nés."

(Un nuke3.0 allemand) :

 

« Le capitalisme est la croyance stupéfiante

selon laquelle les pires des hommes vont faire les pires choses

pour le plus grand bien de tout le monde »…

J.M.KEYNES

 

"- C'est quoi, une bonne mère ?

- Une femme que son mari va quitter" (F. Dolto)

 

"Rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue" ( Victor Hujo)

 

"Quelle est l'utilité d'une maison installée dans un merdier* invivable ? "

(D'après DH Thoreau qui écrivait "planète"...)

 

"Il nous faut créer une démocratie conforme aux marchés."

(A. Merkel -2011)

 

 

« Si le climat était une banque,

les pays occidentaux l'auraient déjà sauvé »

Discours d'Hugo Chávez

 

 Le Mal au nom du bien,

une des plus vieilles histoires du monde...

(Ds un bouquin...)

 

"Se réclamer d'une religion dispense-t-il de toute morale ?"

(Amin Maalouf, sur Fr. Inter)

 

"Dans une crèche,
les bébés considérés comme leaders
sont les plus gentils"
(H. Montagner)

 

 

"Quand l'eau est pure,

je lave ma tête.

Quand l'eau est trouble,

je lave mes pieds"

 (Wang Shu) 

 

"Quelle est donc cette nostalgie

qui réarme partout les monstres oubliés ?

Et ce siècle tout neuf, comment le peupler

autrement que de tous nos regrets ?"

Doris Evans

 

"Sonne les cloches qui peuvent encore sonner.

Oublies ton offrande parfaite.

Il y a une fissure en toute chose.

C'est par là que pénètre la lumière."

(Dans la dernière chanson de Léonard Cohen,)

 

 

"Le roi est nu !"

cria l'enfant.

(Hans Cristian Andersen)

  

"Que faire de sa soif, dans un pays sans eau ?

De la fierté, si toutefois le peuple en est capable"

(Henri Michaux- Poteaux d'angle) 

 

"Tu ne te conformera point

à ce monde qui t'entoure."

(Commandement mnémmonite) 

 

 

"je ne sais pas quelles armes seront utilisées

pour la troisième guerre mondiale, si elle a lieu.

Mais la quatrième se réglera à coups de massue."

(A. Einstein)

 

 

"Tout

dépend

de tout le reste." 

(Bouddha) 

 

"A la vie, on emprunte même les os"

(Pablo Neruda)

 

"Ca n'est pas radical d'essayer de sauver les derniers 5% de nos forêts.

Ce qui est radical, c'est d'en avoir coupé 95%."

(D. Mc Gwan, à Durban)

 

Partout, dans le droit des peuples,

existe le mot "pays"

Nulle part le mot "planète"

(ds un mail)

 

Assise dans le fossé,

elle mâche un brin d'herbe 

et regarde passer mes wagons de projets.

Sa manière de vivre...

le nom le plus secret de l'amour ! 

(Marie-1996)

 

"Entre être libre, ou rester calme,

il faut choisir"

(Thucydide - Ve S av JC) 

 

T'es loin d'êt' con,

mais y'a des fois où tu t'en rapproche...

(...Un ami !)

 

"Chaque mois, l'allumette se rapproche de la mèche..."

(J.Stiglitz. le triomphe de la cupidité - 2010)

 

C'était du temps où les mots

étaient du côté des choses...

 (M. Genevoix- En parlant de la guerre 14-18)


Mon métier, c'était vétérinaire,

Du moins je préfère le croire.

J’ai perdu  les enthousiasmes et les protections de mon métier,

Accessible à tout, je suis enfin libre.

  (Note - Mars 2001, à la retraite)

 

Tous les jours...

 

 

 

 

 

 

"Nous nommons notre régime Démocratie

car l’état s’y gouverne en fonction non pas d’un petit nombre,

mais de la majorité »

(Thucydide, II, 37)

 

"Ce qu'il y a d'encombrant dans la Morale,

c'est que c'est toujours la Morale des autres"

(Léo Ferré) 

 

"J'aime aller au marché

pour contempler toutes ces choses

dont je peux me passer."

(Socrate par Kornfield)

 

Certains préfèrent

le parfum de la rose à l'odeur du chou,

Ils pensent que sa soupe est meilleure...

(?)

 

 "Le bonheur ?...

Il vient souvent sonner à ta porte.

Seulement  voilà, toi t'es parti en visite,

dans tes projets, tes rêves,

tes peurs, tes illusions..."

(Marie -1998)